Les petits secrets du jardin vertical

Dans la nature, les plantes (originaires des tropiques) qui poussent sur les murs ont peu de problèmes d’attaques de ravageurs ou de maladies. Oiseaux, reptiles et autres insectes utiles présents dans leur milieu naturel consommeront pucerons, chenilles et autres cochenilles.

Mais lorsque le mur est à l’intérieur d’un bâtiment, cela devient plus complexe et évidemment les traitements chimiques sont exclus !

Raison supplémentaire pour utiliser la lutte biologique, comme In’Flor la pratique depuis des années en lâchant des animaux prédateurs de ceux qui attaqueront les plantes !

Sur les murs végétaux, vous pourrez rencontrer des pucerons contre lesquels on lâchera par exemple, des larves de chrysopes, des larves ou adultes de coccinelles (Hippodamia undecimnotata) et même une petite guêpe (Aphidius colemani) qui pond ses œufs dans le puceron.
Les plantes des murs végétaux peuvent également être attaquées par des acariens comme les araignées rouges (Tetranychus urticae) cela arrive souvent à proximité des éclairages qui chauffent certaines zones créant un environnement très agréable pour celui-ci.
Contre ces acariens, nous lutterons avec plusieurs acariens carnivores (Phytoseiulus persimilis, Amblyseius californicus) et des punaises qui mangeront également un des responsables de décolorations sur les feuilles : le thrips.
Bien sûr, sur un mur végétal, vous risquer de retrouver les incontournables cochenilles, cochenilles à carapaces, cochenilles à bouclier contre lesquelles on utilisera différents types de coccinelle et de parasites et aussi bien sûr les cochenilles farineuses contre lesquelles nous mettrons en place des larves ou des adultes de la coccinelle (Cryptolaemus montrouzieri) et d’autres petites guêpes. Celles-ci sont très spécifiques et ne s’attaqueront qu’à des espèces bien précises de cochenilles farineuses. Il existe environ 123 espèces différentes en France et notre spécialiste est là pour les déterminer et choisir le bon candidat parasite.
Le mur étant constamment humide, il arrive aussi aux plantes d’être attaquées par des limaces qui s’installent sur les feuilles et les dévorent goulûment ou par des larves de mouche qui mangent les jeunes racines tendres de nos plantes. Dans ces deux cas, nous pulvérisons des nématodes, (vers microscopiques qui les parasitent).
Voici quelques illustrations de petites bêtes que vous pouvez rencontrer sur un mur végétal …

Chrysope larve et nymphe et pucerons parasités In'flor Cochenille à bouclier In'flor Cochenilles farineuses In'flor Cochenille à carapace In'flor Larve de chrysope In'flor    n’hésitez pas à nous contacter !