« Who is behind the landscape ? »

Le Costa Rica, sa nature spectaculaire, sa biodiversité, voilà un endroit pour passionné de botanique ! Mais qu’y a-t-il derrière ce fabuleux paysage ?

Tout d’abord, Le Costa Rica est un petit pays (54 000 km² et 3,5 millions d’habitants) son revenu moyen par habitant est supérieur à la moyenne des pays d’Amérique Latine, de longue tradition démocratique, il a aussi une bonne stabilité économique. On y trouve plus de 12 000 espèces différentes de plantes, la géographie offre des paysages extrêmement diversifiés, allant des marécages aux forêts en passant par la savane, les plages et les zones volcaniques. Il regroupe à lui seul pas moins de 6% de la biodiversité mondiale, et aujourd’hui, environ 30% de son territoire est 100% protégé. Chaque année, les botanistes recensent de nouvelles espèces de plantes au cœur des nombreux biotopes présents dans le pays. L’exploration est sans fin, au fil des forêts sèches, des mangroves, mais aussi des forêts de nuages…

Mais derrière ce paysage sauvage, se cache des milliers d’hectares de production de plantes ornementales, des champs immenses, des productions à perte de vue qui teintent le paysage de toutes les nuances colorées.

Voilà donc pourquoi In’flor a fait une visite sur place !

Principal fournisseur des grossistes et distributeurs hollandais (cf : notre précèdent article : Plantes, fleurs et bulbes, Pourquoi la hollande ? )  Le Costa Rica produit plus de 200 variétés, parmi lesquelles : des Broméliaces (Néoregélia, Guzmania, Aechmea), Cycas Revoluta, Bégonias, Aglaonéma, Beaucarnea, Syngonium, Spathiphyllum, plantes ‘tronc’ (type Yucca, Dracaena) Ficus, Crotons etc…

La production de certaines plantes dites ‘Totem’ est particulière : en fonction de la variété et du cultivar, globalement :

Elles sont bouturées, plantées en champs, puis ensuite arrachées de terre et nettoyées pour être travaillées et mises en formes : La mise en forme étant fonction du souhait final : groupées, tressées, torsadées, bref elles se plient aux besoins avant d’être rempotées en pot avec un substrat adapté puis installées sous serres.

Elles se développeront ainsi gentiment avant d’être transportées par bateau, car leur culture est achevée sous serres aux Pays-Bas ou après acclimatation, leur développement final se poursuit. Pour certaines variétés les troncs arrivant aussi par conteneur maritime climatisé, la plante n’a souvent que peu de racine, mais en quelques mois, le tronc produit racines et feuilles, fin prête pour nos intérieurs !