Un vélo à Bordeaux

Arrivée à vélo lors de son premier entretien chez In’Flor, Mannaïg a souhaité conserver ce mode de transport doux. Attachée à l’écologie et sportive, c’était un choix évident pour effectuer les tournées de ses clients en centre-ville.
Découvrez son portrait et sa quête du vélo parfait !

portrait-mannaig-paysagiste-inflor

 

Comment vous décrivez vous ?

Je m’appelle Mannaïg, j´ai 31 ans. J´ai vécu toute mon enfance en Espagne mon pays de cœur et cela fait 10 ans que je vis à Bordeaux. Je suis quelqu´un de sociable et de très enthousiaste. J´adore les plantes, et être en extérieur.

Depuis quand chez In’Flor ?

Je suis arrivée chez In’Flor en mars d’abord en CDD puis j’ai été confirmée en CDI début Septembre 2022.

Pourquoi ce métier ? Quels sont vos intérêts ?

J´ai travaillé pendant 6 ans dans une entreprise de décoration et d’ameublement très connue en tant que Visuel Merchandiser. Je souhaitais me rapprocher de mes valeurs pour être en accord avec mes principes, me tourner vers un métier avec du sens et une entreprise qui partage mes valeurs.
J´attache beaucoup d´importance à l´écologie et ce depuis mon enfance, le zéro déchet, l’alimentation raisonnée. J´aime le vélo, la randonnée et depuis cet été le surf et le skate.

Quelles sont vos qualifications ?

J´ai un CAP ébénisterie (obtenu en Espagne) et un bac pro menuisier agenceur ainsi qu´un certificat de Visuel Merchandiser. Je ne suis pas vraiment du milieu « végétal » mais en pleine reconversion !
Cela dit j’aime le travail bien fait, l’esthétique des choses !
En tant que technicienne paysagiste d´intérieur, mon travail est d’entretenir les plantes chez nos clients. Arroser, dépoussiérer, tailler, parfois enlever les petits ravageurs sur nos plantes, pour leur permettre d’être au mieux !

Pourquoi ce choix de véhicule ?

La résilience ? Comme ce changement de métier pour moi, c´est une évidence et un choix qui correspond à mes valeurs et à celles d’In’Flor.
C’est aussi une suite logique pour continuer à réduire notre empreinte carbone.

Depuis quand est-ce en projet ? Et pourquoi ?

Dès mon premier entretien avec Rémy, le directeur d’agence de Bordeaux.
Je suis venue la première fois en vélo (mon seul moyen de transport) et de suite nous avons abordé le sujet de l’environnement et donc du transport !
Rémy, en tant que directeur souhaitait que nous nous dirigions vers un moyen de transport plus pratique, plus économique, plus fonctionnel, et adapté à la ville, pour nos clients en plein centre de bordeaux.

Des difficultés pour trouver le bon vélo ?

Plusieurs en effet. Tout d´abord le type de vélo ; bi porteur (2 roues) ou triporteur (3 roues). Le choix est large …
La direction m´a fait totalement confiance sur ce sujet. J´ai donc choisi par rapport à mes connaissances et recherches.
Au départ, je souhaitais un bi porteur avec caisson à l´avant. Puis en essayant plusieurs modèles, je me suis rendue compte que je n’étais pas très à l´aise.
J´ai donc opté pour une caisse à l´arrière à tirer et non devant ! C’est aussi plus de visibilité si on transporte des grandes plantes.
La seconde difficulté était le transport des outils chez nos clients qui se fait avec un charriot. La taille de celui-ci ne convenait à aucune caisse sauf si nous la faisions fabriquer sur-mesure.
Finalement, j´ai trouvé le vélo parfait sur un site bien connu de petites annonces.
Ce qui réduit encore une fois notre empreinte carbone en réemployant un vélo qui a déjà servi.

Quel est l’intérêt pour les clients ?

En plus d’avoir végétalisé leur environnement de travail pour le rendre plus agréable, nous leurs montrons que nous innovons. Nous allons au bout de la démarche écologique en ne produisant plus aucunes émissions. C’est un bon moyen de communiquer nos valeurs et par répercussion les leurs aussi.

En quoi est ce nouveau ?

On peut voir sur Bordeaux de plus en plus d´entreprises qui privilégient ce transport doux. Et de ce fait, les pistes cyclables sont de plus en plus nombreuses!

Comment vous voyez l’avenir ?

J´imagine qu´un jour nous passerons tous à l´hydrogène ! Des voitures au H2O et puis des vélos partout !
Pouvoir revoir les étoiles la nuit en ville….